Question au gouvernement : le bonus-malus sur le recours excessif aux contrats courts

ParSarah EL HAÏRY

Question au gouvernement : le bonus-malus sur le recours excessif aux contrats courts

La semaine dernière , les discussions entre les représentants patronaux et syndicaux concernant l’assurance chômage et plus particulièrement le bonus-malus sur le recours excessif aux contrats courts n’ont pas abouti. Cet échec est dommageable et cette question ne doit pas rester sans réponse. Afin de m’assurer que le Gouvernement n’abandonne pas l’idée du bonus-malus, j’ai posé une question à la ministre du Travail Muriel Pénicaud lors de la séance de question au gouvernement du mercredi 6 mars 2019.

Retrouvez le texte de la question ci-dessous :

Madame la Présidente,

Mes chers collègues,

Ma question s’adresse à Madame la ministre du Travail. Madame la ministre,

Les discussions entre partenaires sociaux sur la réforme de l’assurance chômage souhaitée par le Gouvernement n’ont pas abouti à l’accord espéré, les représentants du patronat et des salariés ayant échoué à se mettre d’accord, en particulier, sur la question du « bonus-malus » visant à décourager le recours excessif aux contrats courts qui maintiennent les salariés dans la précarité !

C’est dorénavant au Gouvernement qu’il appartient de reprendre la main et je sais votre détermination, Madame la ministre, à concrétiser les engagements présidentiels.

Je crois savoir que vous receviez hier encore les représentants du patronat et des syndicats de salariés, pour tenter d’avancer sur les différents points ayant conduit à l’échec des négociations entre eux.

Sur la forme, on ne peut que se réjouir de la méthode qui est la vôtre de continuer d’associer aussi étroitement que possible les organisations syndicales à cette nouvelle réforme de l’assurance chômage. Pour cette raison, vous avez toute notre confiance.

Sur le fond, on ne peut qu’espérer que cette méthode aboutira rapidement à une réforme équilibrée, acceptée de tous dans l’intérêt des Françaises et des Français.

L’engagement du Gouvernement aux côtés des entreprises n’est plus à prouver.

Les entreprises, notamment les plus grosses d’entre elles, celles du CAC40 en particulier, doivent à leur tour s’engager pleinement dans la réussite d’une croissance française durable et juste, socialement. La question du « bonus-malus » me semble de ces engagements indispensables à cet impératif de justice sociale, responsabilité des entreprises.

Aussi, Madame la ministre, à l’aune des récents échanges que vous avez eus avec les partenaires sociaux, pourriez-vous nous indiquer sous quels délais la réforme de l’assurance chômage pourrait être actée et nous assurer que la question du « bonus-malus » ne sera pas abandonnée par le Gouvernement ?          

Je vous remercie !

Vous pouvez retrouver mon intervention en vidéo sur ma chaîne Youtube

S. El Haïry sur le site de l'ANContactWebTVFacebookTwitter
%d blogueurs aiment cette page :