Conservation et utilisation durable de la haute mer: proposition de résolution

ParSarah EL HAÏRY

Conservation et utilisation durable de la haute mer: proposition de résolution

Parce que l’Océan a longtemps fasciné par son immensité , nous avons pensé pouvoir user de ses ressources et richesses sans que cela puisse avoir un impact néfaste sur l’environnement. Mais nous nous trompions. La pollution marine, le réchauffement climatique, la montée des eaux et la surexploitation de ses trésors a des conséquences multiples. De ce fait, de nombreuses espèces marines et d’amphibiens sont menacées. Les « zones mortes », zones où la teneur en oxygène est tellement faible qu’il n’y a plus de vie, se multiplient et ont aujourd’hui a atteint le nombre édifiant de 400 zones sur l’ensemble du globe.

Ces conséquences n’ont pas que des effets sur les espèces marines. En effet, elles en ont aussi sur l’espèce humaine. L’océan joue le rôle de régulateur climatique : il absorbe une partie du dioxyde de carbone et stocke une part de la chaleur que nous émettons. Cependant, nous atteignons les limites de sa capacité de résilience et sans oxygène, nous ne pouvons pas vivre.

Au vu de ce constat, de la politique menée par le Gouvernement qui s’est déjà engagé pour la défense de l’environnement et plus particulièrement de l’Océan et pour être le relai des préoccupations des citoyens s’engageant pour la protection de l’Océan, j’ai tenu a signé, ainsi que plusieurs de mes collègues du groupe Mouvement Démocrates et apparentés, la proposition de résolution portée par mon collègue Jimmy Pahun.

Une proposition de résolution permet aux parlementaires d’exprimer un avis sur la question de leur choix. Elle n’a aucune forme contraignante pour le Gouvernement, mais permet de formuler auprès de ce dernier, un vœu ou une recommandation.

En l’espèce, nous adressons au Gouvernement notre souhait d’obtenir un accord ambitieux pour une exploitation durable des richesses marines tout en la préservant, dans le cadre de la conférence intergouvernementale sur un instrument international juridiquement contraignant se rapportant à la convention des Nations Unies sur le droit de la mer.

Nous souhaitons également que cette position soit promue auprès de la Commission Européenne et des États membres de l’Union Européenne afin de porter une parole unie et forte sur ce sujet primordial.

Retrouvez ci-après la proposition de résolution :

PPR-Océan

À propos de l’auteur

Sarah EL HAÏRY administrator

S. El Haïry sur le site de l'ANContactWebTVFacebookTwitter
%d blogueurs aiment cette page :