Archives de catégorie #Assemblée

ParSarah EL HAÏRY

Centres d’appel : 25 députés veulent déclarer l’état d’urgence anti-délocalisations

Retrouvez ci-dessous une tribune à l’initiative de mon collègue Ludovic Mendes alertant sur la délocalisation des centres d’appels . Les besoins des consommateurs évoluant, les plages horaires de l’assistance téléphonique doivent pouvoir s’adapter et évoluer vers une ligne ouverte 24/24h. Cependant, la réglementation de notre pays ne permet pas une telle amplitude horaire à l’exception de dérogations préfectorales. La concurrence des pays limitrophes et la mauvaise presse de ce métier ne font que ternir l’image de ce secteur qui pourtant occupe près de 1% de la population française active.

Retrouvez la tribune dans son intégralité ainsi que la liste des signataires sur le site www.en-contact.com

ParSarah EL HAÏRY

TPE et PME : Nouvelles mesures pour favoriser l’épargne salariale

Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi PACTE, de nouvelles mesures ont été mise en place afin de favoriser l’épargne salariale dans les TPE et les PME.

Depuis le 1er janvier 2019; le forfait salarial a été supprimé. Ainsi, plus aucune charge ne pèse sur les entreprises de moins de 250 salariés lors de la mise en œuvre d’accords d’intéressement et de participation. Cette suppression de charge est étendue à l’abondement de Plans d’Epargne Entreprise (PEE) et aux Plans d’Epargne pour la retraite collectif (PERCO) pour les entreprises de moins de 50 salariés.

L’objectif de cette initiative est de favoriser la redistribution de la valeur des entreprises aux bénéfices des salariés par le biais des différents dispositifs d’épargne salariale, tout en allégeant les charges qui pèsent sur les entreprises.

ParSarah EL HAÏRY

Tribune: la gratuité des péages pour les véhicules d’urgence prioritaires en intervention

Retrouvez la tribun0e et l’ensemble des signataires sur le site du journal Le Monde

ParSarah EL HAÏRY

Trésorerie des associations: « La députée Sarah El Haïry a des propositions »

La suppression de l’ISF, la hausse de la CSG et le prélèvement à la source ont impacté durement le don aux associations. Retrouvez dans l’article de Ouest France ci-dessous, mes différentes propositions pour améliorer la trésorerie des associations.

 


Retrouvez cet article sur le site de Ouest France

 

ParSarah EL HAÏRY

Tribune : « Ce que le grand débat national doit permettre aux Français. »

Après les évènements de ces dernières semaines et aux annonces du Président de la République, l’heure est au dialogue, aux débats et aux partages des idées. Le débat national qui va avoir lieu prochainement doit permettre à l’ensemble des Français de devenir acteurs du futur de notre pays, de leur futur. Retrouvez ci-après, la tribune que j’ai cosignée sur les apports que doit avoir ce débat national.

Vous pouvez retrouver cette tribune sur le site du Huffingtonpost.

 

 

ParSarah EL HAÏRY

Tribune – Gilets Jaunes: « Les solutions existent déjà mais nous restons accrochés à de vieilles méthodes »

La discussion entre les différents acteurs de notre société est la solution la plus sage que l’on puisse adopter pour résoudre la crise que traverse notre pays aujourd’hui. Cette méthode est celle que j’emploie sur mon territoire depuis trois semaines, en rencontrant les représentants des Gilets Jaunes régulièrement. Ces échanges sont l’occasion d’entendre les inquiétudes des Français, mais aussi de partager de nouvelles idées comme la résolution de la crise par l’innovation sociale.

Je défends cette idée d’innovation sociale comme solution à la crise des Gilets Jaunes  avec plusieurs autres élus et acteurs dans une tribune publiée dans le journal du dimanche ci-dessous:

Vous pouvez retrouver cette tribune sur le site du Journal Du Dimanche.

ParSarah EL HAÏRY

Journée internationale du bénévolat: SFR et ses salariés se mobilisent depuis 10 ans

 

 

 

 

Le 5 décembre était la journée mondiale du bénévolat et des volontaires, l’occasion de mettre en avant les belles initiatives telles que celles portées par SFR fondation et ses salariés.

Depuis une dizaine d’années, la Fondation SFR inscrit dans son ADN l’entraide et l’altruisme. Elle offre la possibilité à ses salariés de s’engager au profit d’une association par trois mesures.

En 2006, SFR a négocié dans les accords d’entreprises le statut de collaborateur citoyen. Première entreprise française à intégrer ce statut, il permet aux salariés de consacrer du temps à une association sur leurs temps de travail, sous la forme d’un crédit de 6 à 11 jours par an et rémunérés par l’entreprise. Le mécénat de compétence donne la possibilité aux salariés de devenir des tuteurs de jeunes issus de milieux populaires ou en situation de handicap. Enfin, un fonds de soutien a été mis en place afin que les salariés puissent présenter un projet associatif qui leur tient à cœur. Depuis 2006, ce sont plus de 1000 projets qui ont été financés par ce fonds, ce qui représente plus de 1,5 million d’euros et en 2017, 23 associations ont été retenues pour leurs actions en faveur de l’insertion professionnelle.

La Fondation SFR et ses salariés ont choisi de se mobiliser pour l’égalité des chances. Par le biais du bénévolat, l’entreprise s’engage dans  trois domaines distincts:

  • L’inclusion numérique des personnes les plus fragiles

En s’engageant auprès d’Emmaüs Connect il y a 8 ans, 200 salariés de la société ont participé à la création du projet. Bien avant que l’exclusion numérique soit identifiée comme une précarité sociale, la société a développé des actions et des offres d’accès solidaires. 37 000 personnes ont déjà pu bénéficier d’appareils téléphoniques et des abonnements à des conditions avantageuses.

  • L’accès à l’emploi des jeunes issus de milieux modestes

La Fondation SFR soutient l’insertion et la réussite professionnelle des jeunes dans le monde de l’emploi en soutenant trois programmes.

Le projet ARTICLE 1 accompagne des jeunes issus de milieux populaires par le biais d’un programme de préincubation appelé  » Tous Entrepreneurs ». En 13 ans, 1500 salariés SFR ont accompagné plus de 2000 jeunes dans leurs projets.

En collaboration avec l’association Sport dans la ville, association d’insertion par le sport, la fondation SFR a aidé à la création de 150 entreprises grâce au programme « Entrepreneurs dans la ville ».

Enfin, la fondation SFR, en partenariat avec l’association Rêv’elles, organisent des rencontres entre de jeunes filles et des salariées de l’entreprise dans le but de construire un projet professionnel clair.

  • S’engager pour une société plus inclusive

En 2010, SFR a été le premier opérateur à proposer un service relation client adapté à sa clientèle sourde. Aujourd’hui, 9 vidéos-conseillers sourds assurent la relation client par chat ou en Langue des Signes Françaises (LSF). Une nouvelle étape a été récemment franchie, puisqu’il est désormais possible aux abonnés porteur de handicaps de la parole ou atteint de surdité de passer des appels traduits automatiquement grâce à des systèmes de transcriptions qui s’adaptent à leurs correspondants.

ParSarah EL HAÏRY

Mois de l’Économie Sociale et Solidaire : Le prix des mémoires de l’ESS

Ce 30 novembre sonne le dernier jour du mois consacré à l’Économie Sociale et Solidaire (ESS). A cette occasion, le centre des jeunes, des Dirigeants, et des acteurs de l’Économie sociale et Solidaire (CJDES), en collaboration avec l’Association pour le Développement sur les Données de l’Économie Sociale (ADDES) et le Fond de Crédit coopératif, lancent un appel à candidature à l’occasion de la troisième édition du prix des mémoires ESS dont l’objectif est  de valoriser les jeunes qui s’engagent dans l’économie sociale et solidaire lors de leurs études.

Ainsi, trois mémoires de fin de cycle seront récompensés: un au niveau licence 3 ,  un au niveau master 1 et un en master 2. Pour participer, l’unique condition est que le mémoire aborde un enjeu de l’économie sociale et solidaire. Le dépôt des candidatures s’effectuera jusqu’au 9 février 2019. Le prix des mémoires de l’ESS est l’occasion idéale de démontrer que les valeurs véhiculées par ce domaine sont plus que d’actualités.

Pour plus de renseignements sur le prix des mémoires de l’ESS, rendez-vous sur le site consacré ici.

ParSarah EL HAÏRY

Proposition de loi visant à améliorer la trésorerie des associations

Le monde associatif en France est très développé, on compte sur notre territoire plus de 1,3 million d’associations, animées par 16 millions de bénévoles et 1.8 million de salariés, ce qui représente 5 % des salariés français. Intervenant principalement dans le domaine sanitaire et social, sportif et culturel, les associations sont un véritable complément de l’action privée et de celle de l’État. Toutefois, depuis quelques années, les financements publics représentant une part importante du budget des associations sont revus à la baisse et ne représentaient en 2011 que 49% de leurs ressources contre 51% en 2005. Pour compenser cette baisse, le monde associatif s’est donc tourné vers le financement privé, les entreprises et les dons des particuliers.

La proposition de loi que je porte est composée de 5 articles présentés ci-après, qui visent à amplifier les moyens financiers des associations, afin que ces dernières puissent fonctionner et se développer de façon plus sereine.

Vous pouvez retrouver les articles de presse parlant de ma proposition de loi dans les quotidiens La Croix et l’Humanité.

S. El Haïry sur le site de l'ANContactWebTVFacebookTwitter