Archives de catégorie #Newsletter

ParSarah EL HAÏRY

La lettre de la députée – Semaine du 3 février 2020

Madame, Monsieur,

Un déferlement récent de haine s’est abattu sur Mila, adolescente de 16 ans suite à des critiques qu’elle a tenus sur la religion musulmane. Il est impératif de rappeler que le délit de blasphème n’existe pas en France.

Critiquer les religions est une liberté garantie en France. Cette liberté puise ses racines dans notre histoire : de l’affaire du chevalier de La Barre à la loi de 1881, en passant par la diffusion des caricatures du prophète Mahomet par le journal satirique Charlie Hebdo, cette liberté est le fruit d’une longue lutte.

Les menaces de mort proférées à l’encontre de l’adolescente sont intolérables. Cette affaire est le reflet des dérives que peuvent engendrer les réseaux sociaux et sur la méconnaissance de notre socle commun de droits et de libertés que la République et ses dirigeants ont le devoir de défendre et de promouvoir.

Sous couvert d’anonymat, les internautes se sentent libres de proférer toutes sortes d’insultes d’une extrême violence ; or ces faits sont des délits. Nul ne peut être inquiété pour sa foi et pour ses opinions. Vous pouvez compter sur moi pour défendre ce droit et pour combattre ceux qui voudraient rabaisser les lois de la République en imposant leurs croyances.

Sarah El Haïry – Députée de Loire-Atlantique

L’actualité en circonscription – Rencontre avec les CM2 de l’école de la Sablonnaie

Vendredi, je suis allée à la rencontre de jeunes citoyens, à l’école de la Sablonnaie à Nort-sur-Erdre. C’est toujours avec plaisir que je me déplace dans les écoles pour échanger avec ceux qui seront les acteurs citoyens de la démocratie de demain.

J’ai été surprise du fort intérêt que les élèves nortais ont porté à la démocratie et au rôle que jouent les élus de la République, en particulier celui des députés et des enjeux qui se tiennent à l’Assemblée Nationale. Cette rencontre a été l’occasion d’échanger sur l’un des enjeux majeurs de notre société, l’environnement et le changement climatique. Échanger sur ce thème avec eux m’a permis de constater encore une fois que l’avenir de la Terre les préoccupait et qu’ils volontaires et force de proposition pour tenter d’enrayer ce phénomène. Les voir engager donne de l’espoir pour le futur de notre planète.

L’actualité au Palais Bourbon – Commission spéciale Réforme des retraites

Le secrétaire d’état chargé des retraites, Laurent Pietraszewski lors d’une audition par la commission spéciale sur la réforme des retraites

Une commission spéciale a été constituée pour examiner le projet de loi portant sur la réforme des retraites. Les 71 députés siégeant dans cette commission planchent depuis 1 semaine sur les 22 000 amendements qui ont été déposés, un record sous cette législature. Parmi ces 22 000 amendements, 19 000 ont été déposés par les députés de la France Insoumise. Cette démarche équivaut à faire obstruction au débat parlementaire, certain de ces amendements n’ayant été déposés que pour réécrire un titre de chapitre ou pour supprimer un par un chaque alinéa du texte. Je déplore profondément cette attitude qui ne rend pas honneur à notre mandat.

L’étude en commission se termine ce mardi soir. Si l’ensemble des amendements n’a pas été étudié d’ici là, c’est le texte initialement déposé par le gouvernement qui sera débattu dans l’hémicycle le 17 février prochain. Cette situation serait dommageable, car en plus d’avoir fait perdre du temps aux membres de la commission, la fonction première du député qui est de faire la loi dans l’intérêt de la Nation qui aura été reniée.

Paris Match – 06/02 : « Les grands patrons veulent pouvoir léguer d’avantage »

L’Opinion

06/02 : « Le gouvernement a-t-il mal vendu son joker « pouvoir d’achat »? »« 

06/02 : « Un jour, un impôt (9): taxe Google, redevance, taxe sur les chiens, niches, réserve héréditaire et Karl Marx« 

ParSarah EL HAÏRY

La lettre de la députée – Semaine du 27 janvier 2020

Le rejet par l’Assemblée nationale de la proposition de loi de mon collègue Guy Bricout portant sur l’allongement du congé de deuil pour le décès d’un enfant mineur de 5 à 12 jours provoqué émotions et incompréhensions.

La perte d’un enfant est une situation douloureuse et le temps est le seul allié pouvant aider à y faire face. Donner une douzaine de jours à ces parents me semblent être un minimum que la solidarité nationale puisse faire. Cette proposition de loi aurait dû être voté à l’unanimité et amendée au besoin pour résoudre des questions techniques, ce vote aurait dû être guidé uniquement par une démarche d’humanité et l’argument économique n’a aucunement sans place dans le débat d’autant plus que cela concerne 4000 familles par an.

Cependant, il est important de corriger ce vote et je salue l’engagement du Gouvernement à rectifier le tir lors du prochain examen de ce texte au Sénat.

Pour ma part, j’estime que la perte d’un enfant est toujours dramatique, qu’il soit mineur ou majeur. C’est pour cela que je suis favorable à l’extension de ce congé de deuil lorsque des enfants majeurs décèdent.

Sarah El Haïry – Députée de Loire-Atlantique

L’actualité en circonscription – Rencontre avec les CM2 de l’école Robert Doisneau à La Chapelle-sur-Erdre

Lundi dernier, je me suis rendue à la Chapelle-sur-Erdre, à l’école Robert Doisneau pour y rencontrer les élèves de CM2 dans le cadre de leur participation au Parlement des enfants. Organisé tous les ans par l’Assemblée Nationale, ce concours réuni 1154 classes, soit 2 classes par circonscription sur tous le territoire. Tout comme les députés, les élèves selectionnés doivent déposer une proposition de loi sur un thème particulier qui cette année porte sur l’égalité entre les femmes et les hommes. Je suis ravie de constater que ce sujet à passionné les élèves chapelains au vu des riches échanges que nous avons eus lors de cette matinée.

L’égalité entre les filles et les garçons est un sujet actuel, mais qui pourtant peine à s’ancrer dans nos habitudes. Lutter contre les a priori et les inégalités entre les sexes est une problématique qui doit se travailler dès le plus jeune âge, afin que cela devienne une évidence pour tous.

L’actualité au Palais Bourbon – Niche UDI, Agir – Conservation du Patrimoine

Les députés UDI AGIR ont souhaité mettre à l’honneur dans leur niche parlementaire le patrimoine au travers de deux propositions de loi. L’une portant sur la modernisation des statuts de la Fondation du Patrimoine, l’autre portant sur la définition et la défense du patrimoine sensoriel des zones rurales françaises. La première tend à réorganiser le conseil d’administration et à étendre le label attribué par la Fondation « au patrimoine non protégés et aux sites », aux immeubles non protégés et au titre des monuments historiques dans les villes de moins de 20 000 habitants. Ainsi, c’est plus de notre patrimoine qui sera valorisé.

La seconde proposition de loi vise à protéger des actions judiciaires pour « troubles anormaux du voisinage », les bruits et senteurs de la campagne. Par cette dénomination, il s’agit d’asseoir l’existence dans nos campagnes de bruits et odeurs comme le chant du coq, les cigales ou bien encore l’odeur du fumier. En outre, cette proposition de loi que je soutiens vise à défendre un mode de vie et d’avertir que les bruits des animaux de fermes n’est pas une nuisance, mais participe aux charmes de nos campagnes.

ParSarah EL HAÏRY

La lettre de la députée – Semaine du 20 janvier 2020

« L’antisémitisme n’est pas seulement le problème des Juifs. C’est d’abord le problème des autres ». Ces mots prononcés par le Président de la République lors de son voyage en Israël rappellent que le combat contre l’antisémitisme, comme toutes les autres formes de racismes et de persécutions, est un sujet qui nous concerne tous. Il nous concerne, car c’est à nous de faire vivre par le devoir de mémoire le souvenir de ces personnes déportées uniquement pour leurs croyances religieuses. Se souvenir c’est aussi agir. Agir par la voie législative, avec par exemple la proposition de loi de ma collègue Laetitia Avia visant à lutter contre la haine sur internet en discussion la semaine dernière dans l’hémicycle. Cette proposition est plus que d’actualité à l’heure où 34% des Français de confessions juives se sentent menacés et où les actes antisémites dans notre pays se développent.

Ils nous concernent ensuite, car il est de notre devoir d’éduquer les générations futures dans leur usage des outils numériques, mais surtout à la tolérance. L’école se doit d’être le rempart contre l’intolérance et la haine. Elle se doit d’être le lieu d’éveil à nos valeurs républicaines, d’égalité, de fraternité et de l’apprentissage de la laïcité. Cette dernière est au fondement de notre société, de notre communauté nationale. Elle garantit notre vivre ensemble et du traitement égalitaire de tous les Français. Notre diversité fait notre richesse, à nous de nous battre pour la protéger.

Sarah El Haïry – Députée de Loire-Atlantique

L’actualité en circonscription – Accueil à l’Assemblée Nationale du CME et CMJ de Thouaré-sur-Loire

Mercredi après-midi, les enfants des conseils des enfants et des jeunes de Thouaré-sur-Loire sont venus visiter l’Assemblée Nationale. C’est avec plaisir que je me suis rendue à leur rencontre afin de leur faire partager mon quotidien d’élue de la Nation, dans cette institution chargée d’hisoire. Je les remercie pour leur curiosité et leur grande implication dans leur rôle de conseiller. Les conseils municipaux de jeunes sont un très bel exemple d’outils d’éveil à la démocratie. Eveiller les enfants dès le plus jeune âge à la démocratie et à la citoyenneté permettre de développer leur attirance pour l’intérêt commun. Il faut leur faire prendre conscience que leurs idées et actions peuvent avoir un impact et qu’ils deviennent ainsi, des citoyens acteurs de leur avenir.

Mais parce que l’engagement envers les autres est un geste fort peut importe l’âge, A l’occasion de cette visite, j’ai tenu à souligner l’investissement de Monsieur le Maire en lui offrant la médaille de l’Assemblée nationale. Après 31 ans au service des thouaréens dont 6 années en tant que Maire, il a décidé de se retirer et de profiter d’une retraite bien méritée.

Le CME et CMJ de Thouaré-sur-Loire en visite à l’Assemblée Nationale

L’actualité au palais Bourbon – Intervention en commission sur la déshérence des retraites supplémentaires

Mercredi en commission était étudiée la proposition de loi de ma collègue Sophie Auconie portant sur la déshérence des retraites supplémentaires. Elle a pour objectif de réduire le nombre de retraites supplémentaires en déshérence et d’accélérer, pour l’ensemble des comptes d’assurance-vie et de capitalisation, les processus de recherche des bénéficiaires. Par déshérence des retraites supplémentaires, on entend les contrats dont les encours n’auraient pas été liquidés par les bénéficiaires. En France, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) estime que le montant des retraites en déshérence s’élève à 13 milliards d’euros.

Ainsi, par un meilleur encadrement des recherches des bénéficiaires et par la proposition de solutions concrètes, cette somme conséquente pourrait être mieux redistribuée et augmenter par conséquent, le pouvoir d’achat des Français.

ParSarah EL HAÏRY

La lettre de la députée – Semaine du 9 décembre 2019

Madame, Monsieur,

Le Premier ministre a présenté mercredi les grandes lignes de la réforme des retraites. Une réforme de notre système est impérative si nous voulons plus de justice et plus d’égalité entre les Français. Elle se coordonne autour de 3 principes: universalité, équité et responsabilité.

Un système plus universel ou 1 point est égal à 1 euro cotisé pour tous. La valeur de ce point sera définie par les partenaires sociaux en accord avec le Parlement. Ce dernier ne pourra pas être revu à la baisse et il sera progressivement indexé sur les salaires et non sur l’inflation. Cette mesure sur le point sera accompagnée de la suppression des 42 régimes spéciaux de retraite.

Un système plus équitable envers les femmes et les plus fragiles. Les grossesses seront compensées à 100% et cela dès le premier enfant à hauteur de 5%. Une majoration supplémentaire de 2% interviendra à partir du 3e enfant. Une retraite minimum à 1000 euros pour une carrière complète au SMIC a été annoncée et pour les carrières hachées, des points seront alloués pour compenser. Par ailleurs, les revenus à hauteur de 120 000 euros annuels verront leurs cotisations solidaires augmenter et elles seront fléchées pour financer toutes les retraites.

Enfin, ce nouveau système amène à plus de responsabilités de la part de l’État. La pénibilité sera prise en compte et se traduira par un départ en retraite anticipée. Les fins de carrières pourront être aménagées, notamment celles des aides-soignants, qui pourront bénéficier par exemple, d’un temps partiel.

Sarah El Haïry – Députée de Loire-Atlantique

L’actualité au Palais BourbonLoi anti-gaspillage pour l’économie circulaire

Notre planète souffre de nos modes de consommation et de productions actuels. Pour les générations futures, nous nous devons d’agir dès aujourd’hui. La semaine dernière, l’Assemblée nationale a voté l’adoption de la loi « anti-gaspillage pour une économie circulaire » avec comme objectif d’entrer dans l’ère du « zéro déchet ». Elle contient des mesures fortes pour agir à notre échelle. Ainsi, la France devient le premier pays à mettre fin à la destruction des invendus non alimentaires, comme les produits d’hygiène ou le textile. Chaque année, ce sont plus de 630 millions d’euros de marchandises qui sont détruits. Cette disposition applicable dès 2021 permettra de stopper ce gâchis au profit des associations qui redistribueront ces produits. Autres mesures phares, la fin de l’obsolescence programmée logicielle ainsi que la création d’un indice de réparabilité qui permettra aux consommateurs de faire des choix plus éclairés au moment de leurs achats. Enfin, l’achat de médicaments à l’unité sera possible en fonction des traitements.

Ces mesures permettront de responsabiliser les industriels sur leurs modes de production tout en informant aux mieux les consommateurs.

L’actualité en circonscription – Erdre & Gesvres : 1ère communauté de communes sur l’emploi

La communauté de communes Erdre et Gesvres est un bassin de vie dynamique. En effet, le territoire, dont font partie une dizaine de communes de la circonscription, est attractif particulièrement au niveau de l’emploi.La communauté de communes se classe n°1 au niveau des Pays de la Loire et 35e des Établissements Publics de Coopération intercommunale (EPCI). Ce classement est le fruit d’une politique économique tournée vers l’emploi avec un service d’accompagnement des entreprises très actif. Un travail de coopération entre Erdre et Gesvres et les communes permet de recentrer les commerces vers les centres-bourgs et de rediriger les professionnels vers les besoins effectifs des communes. L’ensemble de ces mesures permettent de maintenir un taux de chômage à 2.1% dans ce secteur.

ParSarah EL HAÏRY

La lettre de la députée – Semaine du 2 décembre 2019

Madame, Monsieur,

Le mouvement social du 5 décembre contre les retraites est le témoignage d’une profonde inquiétude des Français face aux changements qui s’annoncent. Plusieurs points restent encore en suspens et devront être rapidement éclairés, mais je suis persuadée que ces réponses seront apportées par un dialogue riche et intense avec les partenaires sociaux.

Cependant il est indispensable de réviser notre système qui est à bout de souffle. Nous devons tendre vers un système plus égalitaire et cela passe tout d’abord par la suppression des 42 régimes spéciaux. Mais plus d’égalité ne veut pas dire la fin de la prise en compte des particularités des parcours professionnels. Des aménagements et correctifs seront fournis, notamment pour les fonctionnaires: le ministre Jean-Michel Blanquer a d’ores et déjà assuré que les pensions des enseignants retraités ne seront pas réduites et que les salaires augmenteront. La pénibilité sera aussi prise en compte: il est important de reconnaitre son impact sur la vie quotidienne et qu’elle soit compensée au moment de la retraite. Enfin, cette réforme vise à corriger les inégalités entre les hommes et les femmes. Actuellement ces dernières ont en moyenne une pension inférieure à 42% par rapport aux hommes. Cette situation doit cesser et c’est ce que propose la réforme en prenant en compte dans le calcul de la retraite le premier enfant qui se traduira par une compensation à hauteur de 5%.

Sarah El Haïry, députée de Loire-Atlantique

L’actualité en circonscription – Sainte-Barbe aux Touches

Chaque premier samedi du mois de décembre, le CIS des Touches fête la Sainte-Barbe. Cette année, cette célébration avait un air plus festif que les années précédentes. Ayant des difficultés à recruter des sapeurs-pompiers volontaires, le centre était toujours à la limite de la fermeture. Afin d’éviter d’arriver à cette finalité, les équipes du CIS se sont fortement mobilisées. Après interpellation de la mairie et des élus, ils ont investi les évènements locaux pour se faire connaître et recruter des volontaires. Cette mobilisation a payé puisqu’au total, 21 personnes se sont portées volontaires pour grossir les rangs et 8 personnes intégrerons le CIS dès le 1er janvier 2020. Grâce notamment à une mesure de la mairie, qui accueillera les enfants des volontaires dans les garderies ou les cantines scolaires, les parents pourront remplir leurs missions de façon sereine. Merci à eux pour leur engagement!

L’actualité au Palais BourbonAdoption de la loi « Engagement et proximité »

L’Assemblée nationale a adopté en première lecture la loi « Engagement et proximité » visant à renforcer les pouvoirs des élus locaux. D’après un sondage, 1 maire sur 2 ne souhaite pas se représenter en 2020. Ce renoncement est dû à plusieurs choses: un manque de moyens matériels, une restriction trop contraignante de leurs actions et d’une protection juridique trop faible durant leurs mandats.

Cette loi a pour objectif de remédier à ces manquements et de montrer notre reconnaissance envers les élus préférés des Français. Ainsi, la protection juridique des maires a été renforcée. Leurs pouvoirs de police ont également été élargis: des amendes pourront être distribuées lorsqu’une infraction de type dépôt illégal d’encombrant sera constatée. Face aux intercommunalités, le maire pourra récupérer la compétence de la gestion de l’eau s’il a montré sa capacité à prendre en charge cette tâche. Enfin, l’accès aux instances municipales aux femmes sera amplifié: le seuil pour les scrutins de liste paritaire sera à 500 habitants, car l’égalité ne s’arrête pas aux portes de nos plus petites communes et que les femmes ont toutes leur place dans les conseils municipaux.

ParSarah EL HAÏRY

La lettre de la députée – Semaine du 28 octobre 2019

Madame, Monsieur,

Mercredi, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité une proposition de résolution visant à condamner l’offensive de l’armée turque contre les Kurdes dans le nord-est de la Syrie. Cette décision qui intervient une semaine après celle du Sénat est à l’initiative de Marielle de Sarnez, présidente de la commission des affaires étrangères. Elle a rappelé que cette proposition de résolution a été signée par les huit présidents des groupes parlementaires. Je me réjouis de cette unanimité sur cette question de la condamnation ferme de l’attaque turque. Elle bafoue le droit international, nos valeurs fondamentales et les droits humains. Pour mémoire, les Kurdes ont été nos alliés face à Daech, ils ont combattu en notre nom pour vaincre le terrorisme. Depuis la chute du khalifat, les forces démocratiques syriennes ont entamé des démarches afin de rétablir le dialogue entre les différentes ethnies et y restaurer la paix, mais cette agression a remis en cause toute cette démarche. Ainsi, il est primordial que nous établissions et rebâtissions une coalition solide et solidaire afin de contrer Daech. Pour retrouver le calme, nous devons construire avec nos voisins européens une Europe de la défense, qu’elle soit forte, diplomatique et militaire. Nos forces démocratiques doivent s’unir pour faire face au terrorisme islamique.

Sarah EL HAÏRY – Députée de Loire Atlantique

L’actualité en circonscription – Hommage au gendarme mort en service

Il y a quinze jours, un gendarme de la compagnie d’Ancenis est décédé en service lors d’une patrouille de surveillance générale nocturne, victime d’un malaise. Malgré la réactivité de ses collègues qui ont rapidement appelé les secours, il n’a pas pu être réanimé. Mes pensées vont naturellement à sa compagne ainsi qu’a sa fille qui ont brutalement perdu un conjoint et un père. Je pense également à ses collègues qui étaient présents lors de l’accident et qui ont fait leur possible pour lui venir en aide. La gendarmerie est une grande famille, la perte d’un collègue en service est toujours une triste nouvelle. Je tenais à assurer à la brigade d’Ancenis ainsi qu’à toute sa famille, mes plus sincères condoléances. De façon plus générale, je tenais à saluer l’engagement de ces militaires, qui ont servi la France et les Français au péril de leur vie.

L’actualité au Palais Bourbon – Interpellation du secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse

Dans le cadre de l’étude en commission des affaires culturelles du PLF 2020, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse était auditionné. En tant que rapporteure spéciale de la mission « Sport, Jeunesse et Vie associative », j’étais également présente à cette audition. Ce fut l’occasion d’interpeller Gabriel Attal sur 3 points importants : la qualité des travaux de la Direction de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et de la Vie associative (DJEPVA) qui a fait des comptes-rendus pertinents sur le compte engagement citoyen, le SNU et la mise en place d’un vrai dispositif de soutien à la vie associative. Nous reconnaissons tous le travail accompli par nos associations. Le reconnaitre publiquement est une chose, mais il faut que désormais, la parole soit accompagnée d’actes. La création de ce dispositif, uniquement consacré à l’emploi associatif, serait une véritable preuve.

S. El Haïry sur le site de l'ANContactWebTVFacebookTwitter