Questions/Réponses [Enseignement secondaire] : Continuité pédagogique, concours et formations

ParSarah EL HAÏRY

Questions/Réponses [Enseignement secondaire] : Continuité pédagogique, concours et formations

Questions/Réponses [enseignement secondaire] : continuité pédagogique, concours et formations

1. Comment mon enfant continue-t-il à apprendre alors que son école, son collège ou son lycée est fermé ?

Une continuité pédagogique est mise en place pour maintenir un contact régulier entre l’élève et ses professeurs. A cette fin, le directeur d’école ou le chef d’établissement s’assure, notamment en prenant appui sur les réseaux existants (en particulier les espaces numériques de travail, messagerie électronique ou les outils similaires propres aux établissements privés), que l’élève a accès aux supports de cours et qu’il est en mesure de réaliser les devoirs ou exercices requis pour ses apprentissages.

Ce service de continuité pédagogique peut également s’appuyer sur une plateforme pédagogique gratuite du CNED : « Ma classe à la maison ». Ce service offre la possibilité de tenir des classes virtuelles, permettant ainsi de maintenir le lien humain entre l’élève, ses camarades et ses professeurs. Il sera accessible aux élèves concernés de la grande section à la terminale.

C’est le directeur d’école ou le chef d’établissement qui communiquera l’adresse et les modalités d’inscription pour se connecter à la plateforme « Ma classe à la maison ». Chaque élève bénéficiera de son propre compte.

Les professeurs accompagneront leurs élèves pendant toute la période de fermeture dans l’utilisation de ces ressources en leur adressant supports de cours et exercices via l’environnement numérique de travail (ENT) ou la messagerie électronique.

2. Comment accompagner mon enfant à la maison si je ne suis pas équipé d’outils numériques ?

Les familles concernées doivent se faire connaître auprès de leur directeur d’école ou chef d’établissement afin de bénéficier, lorsque cela est possible d’un prêt de matériel, le cas échéant en lien avec la collectivité de rattachement.

Par ailleurs, les écoles et établissements scolaires organiseront des permanences d’accueil sur site aux horaires d’ouverture au public afin de tenir à disposition des élèves qui ne disposent pas des outils numériques adaptés des ressources pédagogiques en format papier.

3. Les parents ne disposant pas des capacités permettant à leurs enfants de suivre l’enseignement à distance par voie numérique sont-ils autorisés à se rendre dans les écoles pour récupérer des supports papiers ?

Dans toute la mesure du possible, le matériel pédagogique est distribué par courrier.

Les familles qui ne peuvent proposer à leurs enfants des outils numériques permettant d’assurer une

continuité pédagogique à distance doivent se faire connaître dès que possible auprès de leur directeur d’école

ou chef d’établissement afin de bénéficier, lorsque cela est possible, d’un prêt de matériel numérique, le cas

échéant en lien avec la collectivité de rattachement, ou, à défaut, de matériel pédagogique.

La remise de documents pédagogiques sur support papier doit demeurer une pratique exceptionnelle au profit

des seuls élèves dépourvus de solution numérique et dans les territoires ou l’acheminement pas La Poste n’est

pas possible. Elle doit être organisée de manière à limiter au maximum les déplacements des responsables

légaux des enfants concernés.

A ce stade, le déplacement exceptionnel d’un parent dans une école ou un établissement scolaire pour retirer

un matériel numérique ou des documents de nature pédagogique sous format papier est assimilé à un

déplacement « pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de

première nécessité».

Les responsables légaux des enfants devront alors respecter strictement les gestes barrières et seront dans

l’obligation de disposer d’un document attestant de la nécessité éducative de se déplacer remis par le directeur

d’école ou le chef d’établissement lors du premier déplacement ainsi que de l’attestation de déplacement

dérogatoire datée et signée téléchargée sur internet ou rédigée sur papier libre.

4. Les besoins spécifiques des élèves sont-ils pris en compte dans le cadre de la continuité pédagogique ?

Dans le cadre de la continuité pédagogique, certains élèves présentant des besoins spécifiques eu égard au Covid-19 bénéficieront dès cette semaine d’un accompagnement pédagogique à distance renforcé. Ces élèves sont notamment ceux qui bénéficiaient en mars de l’assistance pédagogique à domicile sur une longue période pour raison de santé, ainsi que ceux qui sont accueillis dans les structures de protection de l’enfance.

Des enseignants volontaires se verront attribuer ce suivi rapproché pour maximum 5 élèves chacun.

5. Les établissements d’enseignement privés peuvent-ils accéder au dispositif de continuité pédagogique « Ma classe à la maison » proposé par le CNED ?

S’agissant des établissements privés sous contrat : le service « Ma classe à la maison », assuré par le CNED, est ouvert gratuitement aux enfants scolarisés au sein des établissements privés sous contrat.

S’agissant des établissements privés hors contrat : le service « Ma classe à la maison » assuré par le CNED peut être une solution. Le CNED peut proposer une solution payante aux élèves scolarisés au sein des établissements privés hors contrat.

6. Les concours enseignants, et plus largement, les concours de recrutement sont-ils maintenus ?

Non. Les concours de recrutement de tous les personnels de l’éducation nationale sont reportés jusqu’à nouvel ordre.

7. Que va-t-il se passer pour les élèves qui devaient effectuer une période de formation en milieu professionnel (PFMP) dans un établissement ne pouvant plus les recevoir alors même que cette PFMP est nécessaire dans le cadre de leur certification ?

Les PFMP sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Pour les élèves en première année de CAP et en première ou deuxième année de baccalauréat professionnel, le report des semaines qui n’auront pas été effectuées sera envisagé soit à la fin de l’année scolaire présente (si la situation sanitaire le permet), soit l’année suivante.

Pour des élèves en 2ème année de CAP ou en terminale professionnelle (c’est-à-dire dans l’année d’obtention de leur diplôme) dont le report du stage (PFMP) n’est pas possible, à titre exceptionnel et dérogatoire, les PFMP sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.
Les modalités d’évaluations des élèves seront précisées dès que possible.

À propos de l’auteur

Sarah EL HAÏRY administrator

S. El Haïry sur le site de l'ANContactWebTVFacebookTwitter
%d blogueurs aiment cette page :