Déclaration de politique générale du Premier ministre : un nouveau cap pour la fin du quinquennat

ParSarah EL HAÏRY

Déclaration de politique générale du Premier ministre : un nouveau cap pour la fin du quinquennat

À 15h le mercredi 15 juillet 2020, le Premier ministre Jean Castex a prononcé à l’Assemblée nationale son discours de politique générale, traçant les grandes lignes directrices pour la fin du quinquennat.

L’arrivée du coronavirus a été une épreuve qui a révélé les fragilités et les défaillances de notre système. Des territoires, des populations se sont sentis délaissés et il est temps d’apporter des corrections.

Au vu de ce constat, le Gouvernement a su en tirer des leçons et propose un cap nouveau, pour redresser l’économie française, réconcilier les “France abandonnées”, ressouder les Français, les réconcilier et leur redonner confiance dans les institutions et les gouvernants. Le programme dressé par le Premier ministre est ambitieux, mais nécessaire pour faire face à ces difficultés . Il sera guidé par de grands principes : le dialogue, la proximité et l’engagement des territoires.  

Ainsi, plusieurs priorités ont été définies :

Lutter contre le chômage et préserver l’emploi des jeunes

Les jeunes entrant dans la vie active sont les premiers touchés par la crise. Pour encourager leur insertion, plusieurs mesures ont été annoncées au travers d’un plan pour la jeunesse.

Pour favoriser leur embauche, une réduction du coût du travail à hauteur de 4000 euros par an et par jeune de moins de 25 ans jusqu’à 1,6 SMIC et pour toutes les entreprises de France pour une durée d’au moins un an a été annoncée. En complément, 300 000 parcours et contrats d’insertions seront créés pour lutter contre le décrochage durable des jeunes. Enfin pour les étudiants boursiers, les repas de la cantine universitaire seront à 1 euro dès la rentrée de septembre 2020.

Mise en place d’un plan de relance de 100 milliards d’euros

Trois objectifs sont poursuivis par ce plan de relance.

Premièrement, le développement des compétences des travailleurs avec 1,5 milliard d’euros consacré à la formation dans les secteurs stratégiques pour le futur tels que les métiers du numérique et dans les domaines touchant à l’environnement.  Cet investissement sera complété par l’ouverture de 200 000 places en formation pour 2021.

Par ailleurs, le dispositif d’activité partielle de longue durée sera prolongé et la réforme de l’assurance chômage sera aménagée.

Le second objectif est de reconstruire l’économie française afin d’être autonome et ne plus être dépendante des partenaires étrangers. Notre production doit être plus attractive et compétitive et pour y parvenir, 40 milliards d’euros y seront consacrés avec entre autres, une mesure d’allègement des impôts sur la production.

Enfin, la somme de 20 milliards d’euros de ce plan de relance sera consacrée à la transition écologique, domaine d’avenir. Cette somme sera fléchée vers la rénovation thermique des bâtiments, la réduction des émissions de l’industrie et des transports et un soutien aux technologies vertes sera apporté. Ces mesures seront complétées par la mise en place d’un plan vélo ambitieux en concertation avec les collectivités.

Ressouder le pacte social et républicain

Le pacte républicain est fragilisé, il faut le restaurer. Cette restauration se fera à différents échelons, à commencer par l’école. Pour cela, elle doit être toujours plus inclusive : l’accueil des élèves handicapés en son sein sera renforcé et les élèves pourront bénéficier d’un programme personnalisé de soutien scolaire sur simple demande.

Au sein de la police et de la gendarmerie, les moyens humains et matériels seront  multipliés et les forces de l’ordre seront déchargées des tâches administratives. En complément, une police de sécurité du quotidien sera déployée.

La laïcité est au coeur de cette feuille de route, elle doit être au fondement de notre société et pour lui redonner sa place, un projet de loi de lutte contre le séparatisme sera présenté à la rentrée en conseil des ministres.

Enfin , la justice devra être plus rapide et effective. Pour arriver à cet objectif de fluidité de la vie judiciaire, des juges de proximité seront mis en place pour juger les incivilités du quotidien.

Notre pacte social sera amélioré par l’augmentation de l’allocation de rentrée scolaire à hauteur de 100 euros.

Autre mesure forte, la dette de l’hôpital sera reprise à hauteur de 13 milliards d’euros. Cette reprise sera complétée d’un investissement de l’ordre de 6 milliards d’euros pour nos hôpitaux . Jean Castex a également confirmé la création d’un cinquième risque de la sécurité sociale pour couvrir la perte d’autonomie.

Une nouvelle organisation de l’État

La crise sanitaire a mis en lumière une organisation bancale de l’État. Pour plus d’efficacité, le Premier ministre souhaite faire des territoires, un partenaire majeur.  D’ici la fin de l’année, les conditions permettant de rendre les actions de l’État plus performantes seront définies et pour renforcer cette efficacité et rendre l’action publique plus cohérente, un Commissariat général au Plan sera créé pour donner une vision au long terme de l’action publique.

À propos de l’auteur

Sarah EL HAÏRY administrator

S. El Haïry sur le site de l'ANContactWebTVFacebookTwitter
%d blogueurs aiment cette page :